Souhaitez-vous prendre soin de votre santé ? En avez-vous assez de prendre des comprimés ou des tonnes de médicaments ? Une maladie vous a en quelque sorte emprisonnée durant une période plus ou moins longue. Découvrez une solution pour éviter de pareils problèmes. Pour cela, recherchez-vous des conseils ? Souvent, on obtient le même conseil qui consiste à pratiquer du sport. Cela n’est pas faux, mais la pratique du sport seule ne suffit pas. Le fait d’opter pour un bon régime alimentaire est fortement recommandé. Vous ne trouvez pas d’idées de recettes ?

Découvrez notre menu incluant de nouvelles recettes. Si vous êtes à court d’idées, nous vous offrons une idée sur un menu de la semaine. Ainsi, vous pouvez par exemple opter pour du risotto aux légumes, des délices au pamplemousse et à l’avocat, une quiche à la ricotta et aux épinards, un plat de salade de blé, du tian de courgettes.

Quels sont les principes du régime flexitarien ?

Le régime flexitarien n’est pas considéré comme une diète, mais un mode d’alimentation. En effet, on peut s’accorder le droit de manger de la viande de temps en temps. Ainsi, il est conseillé d’en consommer une ou deux fois dans un menu de la semaine, au maximum. Toutefois, la base alimentaire se focalise sur une nutrition végétale.

Quelques recettes flexitariennes

Le régime flexitarien réduit l’apport de protéines d’origine animale sans arriver à une élimination définitive. De plus, les produits industriels et la consommation d’alcool sont à bannir. De ce fait, on aura recours à la consommation de légumes, de céréales, de légumineuses, de végétaux, des produits laitiers, de fruits et de matières grasses.

Quelques recettes flexitariennes :

Au petit-déjeuner :

• du café ou du thé bio ;

• ou du muesli bio, des fruits frais et du lait végétal bio;

• ou 1 bol de muesli bio, 15 noix hachées et des fruits frais.

Au déjeuner :

• du riz semi-complet aux crevettes et gingembre ;

• ou des légumes verts ;

• ou des légumes au wok avec des carrés de tofu marinés.

Au dîner :

• de la salade verte aux noix avec de l’huile d’olive et des morceaux de pamplemousse ;

• ou des fruits ;

• ou un yaourt.

Être flexitarien et en bonne santé

Le fait d’être flexitarien mène à une bonne santé, car le menu de la semaine augmente l’apport en eau, en vitamines et en fibres. En effet, cette richesse nutritionnelle vous offre une vie saine et gaie. Plus notre consommation de végétaux est élevée, plus on aura le minimum de sentiment de satiété. Après, nous préservons continuellement une bonne humeur.

Devenir flexitarien : est-ce risqué ? Est-ce contraignant ?

En effet, on peut se demander si le fait de devenir flexitarien peut être contraignant. En effet, le régime flexitarien est avantageux pour ceux qui l’adoptent. Par contre, il peut parfois présenter des risques. En effet, le manque de consommation de viande peut nuire à la santé, car cela peut mener à un manque de protéines ou de fer. Non ! Tout est question d’organisation. Il suffit de prendre les bonnes mesures jusqu’à ce qu’elles deviennent une habitude. Ainsi, il est mieux d’organiser le menu dès le départ, d’y ajouter une variété de légumes et d’établir le menu quelques jours à l’avance. Parfois, il est possible de préparer les légumes et de les conserver dans des bocaux et les mettre au réfrigérateur.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *