Le burn out s’invite dans le quotidien des professionnels qui s’engagent dans leur travail de façon intense. Certes, il s’agit d’un phénomène assez moderne, un syndrome chronique provenant d’une situation de travail assez dégradée. Certes, avant d’apporter quelques solutions pour en venir à bout, il convient alors d’évoquer cette notion souvent mal comprise. Le point.

Le burn out et ses victimes

Autrefois, on pensait que ce syndrome ne pouvait atteindre que les professionnels en médecine. En effet, si en y réfléchissant bien, les chirurgiens, les infirmiers ou les docteurs travaillent toujours dans l’urgence et ne dorment que deux ou trois heures par jours. Ils pourraient être alors touchés par le burn out. Mais en général, le marché du travail a évolué et désormais, même les femmes peuvent en être victime de ce syndrome. A noter qu’il ne s’agit pas d’une maladie mentale. Il arrive parfois qu’un professionnel s’effondre facilement lors de l’exercice de son travail. Il s’agit alors en quelques sortes d’un état d’épuisement sur tous les niveaux et qui peut arriver à n’importe qui et dans n’importe quel milieu professionnel. Mais il faut comprendre que peu de gens en sont épargnés, ils arrivent alors à surmonter leur stress et à s’habituer aux différentes formes de pression liées à leur métier. Les plus touchés restent alors ceux qui ont tendance à l’instabilité émotionnelle ou ayant des caractères méticuleuses, organisées et méthodiques. Néanmoins, en comprenant mieux ce symptôme, on saura comment l’anticiper et le repousser. En tout, on parle d’un épuisement tant émotionnel que physique d’un professionnel.

Comment retrouver l’équilibre ?

Le burn out, n’est pas une maladie au sens propre du terme, en général, la solution repose en chacun de ses victimes. Si les autres parviennent à en venir à bout, c’est bien grâce à leur implication personnelle. Quand on s’engage trop intensivement dans son métier, il faut savoir reconnaître ses limites et prendre un souffle. Certes, de nos jours, il est possible de faire valoir ses droits en tant que salariés dans une entreprise. C’est d’ailleurs, l’intérêt de tirer meilleur avantage du droit de travail. Lorsqu’on est atteint du syndrome dit burn out, il faut retrouver alors son équilibre. Pour cela, tout commence toujours par le fait de se lâcher prise, d’oser dire non face aux conditions de travail souvent désagréables. Par ailleurs, une auto-évaluation s’impose également pour éviter de subir un épuisement émotionnel. Les personnes victimes ont souvent tendance à la dépression et à l’irritabilité. En tout, il est donc conseillé de prendre le temps pour soi-même, de se retrouver en pratiquant des activités en dehors du travail comme la natation afin de faire le vide. Ou alors de pratiquer des activités qui nous passionnent. En fin, au travail, sachez que la loi protège les travailleurs et d’ailleurs cette protection renforce grâce aux différentes sensibilisations. Mais pour réduire les pressions, il faut savoir s’imposer des conditions à soi-même et même des limites et puis de reconnaître ses valeurs dans l’entreprise. En outre, à quoi bon d’être mieux payé si on devient l’esclave de son métier.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *